logo speedaction tv

Speed Action TV


 Retour

Wallonie : Munster de nouveau en confiance, Dilley de retour

Rally 29/04/2019


 

Au Rallye de Wallonie, quatrième manche du Championnat de Belgique des Rallyes, mais aussi quatrième épreuve du Pirelli Junior Belgian Rally Championship, Grégoire Munster a encore une fois montré sa maestria. En plus de s’offrir la victoire parmi les Juniors, le pilote Opel a mis un point d’honneur à vaincre le revenant Guillaume Dilley en R2. Et en empochant 16 points de bonus pour autant de meilleurs temps dans la classe RC4, le champion en titre fait une excellente affaire au championnat.
 
Après un départ plutôt prudent, Grégoire Munster a haussé le tempo samedi après-midi lors de cette 36ème édition du Rallye de Wallonie, marquée par une météo très capricieuse et de nombreuses averses. Tout en distançant la concurrence en Junior, Grégoire prenait aussi l’avantage sur Guillaume Dilley, ancien vice-Champion de Belgique des Rallyes. "En début de rallye, j’éprouvais un peu des difficultés à retrouver la confiance après notre grosse sortie à Tielt. Mais c’est vite revenu. Malheureusement, j’ai perdu la tête du classement samedi soir en raison d’une crevaison dans l’avant-dernière spéciale. J’ai crevé simplement en heurtant en ligne droite le rebord entre une portion de terre et l’asphalte. Cette crevaison m’a coûté une minute et demie, expliquait Grégoire Munster, qui reprenait cependant l’avantage dimanche matin. J’aime la pluie et les conditions difficiles. Maintenant, je peux aborder la suite de ma saison en confiance. Ce soir, je m’envole depuis Eindhoven en direction des Canaries, où je défendrai le week-end prochain les couleurs d’Opel en ERC."

 

La bagarre pour la 2ème place chez les Juniors a été passionnante. Gilles Pyck démarrait fort avec sa Peugeot 208 R2, mais il commettait deux erreurs samedi soir : "C’est la première fois que je suis au départ de ce rallye. Ce n’est pas une épreuve facile, surtout sous la pluie. Nous sommes sortis dans un champs, au même endroit que Sébastien Bedoret. Mais c’est finalement en me retrouvant bloqué en revenant sur la route que j’ai perdu le plus de temps." Gilles Pyck entamait alors sa remontée, mais il devait finalement se contenter de la 4ème place.
 
Dans un final passionnant, Tobias Brüls devait se cracher dans les mains pour conserver sa 2ème place. Le pilote Peugeot des Cantons de l’Est conservait au final une avance de 5"1 sur Thibaud Mazuin, auteur d’une bonne fin de rallye à domicile. Samedi, Thibaud Mazuin avait perdu 45 secondes en se retrouvant bloqué dans la boue. Mais sous l’auvent de San Mazuin, la déception n’était pas de mise avec la victoire au général de 'leur' pilote, Adrian Fernémont, avec la Skoda Fabia R5 du team.

Valentin Vertommen avait certaines ambitions au départ sur sa Ford Fiesta R2T, disputant l’épreuve pour la deuxième fois, mais il devait baisser le rythme en raison de la pluie : "Je manque de confiance et d’expérience sous la pluie. C’est dommage car je suis sûr que j’aurais pu être bien plus proche sur le sec." Glenn Snaet ne connaissait pas la réussite. Samedi matin, il sortait en effet violemment de la route dans la spéciale de Natoye, sur le même freinage qui avait surpris un peu plus tôt David Bonjean. Heurtant une maison, la Peugeot de Glenn Snaet était durement endommagée. (Vincent Franssen & Com / Photos Pascal Verheuge)



R Tech LLM Mecasport

Communication & TV Production


© SpeedActionTV 2019 Tous droits réservés. Site créé par Cybernet