logo speedaction tv

Speed Action TV

 Retour

Wallonie : et de deux pour Grégoire Munster en Junior BRC

Rally 30/04/2018


 

La quatrième manche du Pirelli Junior Belgian Rally Championship a été particulièrement disputée. En R2, le tempo était donné par le Néerlandais Timo van der Marel, la référence idéale pour les Juniors belges avec son Opel Adam R2 officielle.  Dans le cadre du Pirelli Junior BRC, les points de bonus sont très importants, la différence entre une victoire et une deuxième place se limitant à deux petites unités. C’est aussi pour cette raison que Romain Delhez tentait en début de course de rivaliser directement avec Van der Marel. Mais samedi après-midi, il avait la mauvaise surprise de sectionner des goujons de roue sur son Opel Adam R2, sortant de la route.

 

La course était ainsi relancée, Grégoire Munster ayant entamé les débats avec une certaine réserve. "La voiture était trop haute de l’arrière et sur les gros freinages, j’avais la sensation qu'elle flottait beaucoup. L’arrière était nerveux, avouait Grégoire, premier pilote Pirelli en catégorie R2. Et puis, l’an passé, j’étais sorti de la route dans la première spéciale. Je manquais donc de connaissance de ce parcours. C’était visiblement un handicap par rapport à Romain Delhez."


Jean Dilley restait quant à lui dans le sillage du pilote Opel. Et dans Natoye, où Delhez était sorti de la route, il aurait pu prendre la tête car Grégoire Munster effectuait lui aussi une petite sortie, perdant une vingtaine de secondes. Mais il écopait d’un chrono forfaitaire après la sortie de l’autre pilote Opel... Dilley continuait à attaquer. Mais dans Mohiville, au soir, il crevait et perdait plus d’une minute. "Je ne sais vraiment pas où c’est arrivé. Je me suis soudainement retrouvé avec un pneu crevé. Vraiment dommage, regrettait Jean Dilley, qui allait signer dimanche quatre meilleurs temps sous la pluie dimanche matin. Ces points de bonus me font vraiment plaisir. Sous la pluie, j’ai attaqué au maximum. Parvenir à devancer quatre fois Van der Marel, c’est une belle performance !"


Le pilote Ford semblait bien parti pour s’offrir la 2ème place, mais dans l’ultime chrono du rallye, il crevait à nouveau, devant se satisfaire au final de la 3ème place. Grâce aussi aux points de bonus pour ses meilleurs temps, ce résultat permet cependant à Jean Dilley de prendre la tête du Pirelli Junior BRC. 


Auteur d’une belle course, Tobias Brüls s’offrait le premier accessit : "Je suis très heureux de cette 2ème place. Par rapport au Spa Rally, je sens vraiment que je suis bien plus performant. Cette année, le rythme est vraiment très élevé en Junior BRC."


Leader du classement, Grégoire Munster préservait le suspense un peu malgré lui. Après un tout-droit dimanche matin dans Vedrin, il crevait dans la spéciale de Crupet. Gardant la tête froide, Munster signait encore un meilleur temps en fin de course et empochait sa deuxième victoire de la saison. Un succès qui lui permettait de repartir de Namur avec une superbe montre Rodania et quatre pneus Pirelli. "Après notre sortie de Tielt, cette victoire nous fait vraiment du bien. La bagarre a été totale chez les Juniors. Van der Marel était une bonne référence en R2, mais sa présence a fait qu’il était vraiment très difficile d’aller chercher des points de bonus. Avec cette victoire en poche, nous pourrons aborder la prochaine épreuve, le Sezoensrally, en confiance", concluait Grégoire Munster.

 

Derrière Brüls et Dilley, la 4ème place revenait à Valentin Vertommen. Le jeune pilote de 22 ans effectuait ses débuts en Pirelli Junior BRC avec une toute nouvelle Ford Fiesta R2T : "Je suis très heureux de cette 4ème place. Je devais en effet découvrir la Fiesta et surtout les Pirelli. Nous allons essayer de disputer les autres manches du Pirelli Junior BRC. Je savais que le niveau était très relevé. Nous allons essayer de progressivement réduire l’écart par rapport aux meilleurs Juniors."


Le Top 5 était complété par Thibaud Mazuin, qui avait dû renoncer vendredi soir sur la Citadelle après un bris de cardan sur la Citadelle et était reparti samedi en Rally2. Quant à Glenn Snaet, qui devançait Thibaud Mazuin, il n’était pas repris au classement du Junior BRC puisqu’il utilisait d’autres pneus. Gilles Pyck, victorieux au TAC Rally, avait dû très vite renoncer suite à des soucis de moteur. Précédent leader du Junior BRC, Niels Reynvoet avait pour sa part dû déclarer forfait après des ennuis de moteur en tests sur sa Ford Fiesta R2T. (Vincent Franssen & Com / Photo Tony Henssen)


Junior BRC 2018 / Classement après 4 épreuves sur 9

 

1. Dilley 30 points; 2. Munster 28; 3. Reynvoet 26; 4. Mazuin & Brüls 20; 6. Pyck 13; 7. Pacolet 6; 8. Vertommen 5

 



R Tech R Tech

Communication & TV Production


© SpeedActionTV 2018 Tous droits réservés. Site créé par Cybernet